Condominiums Jardin de Ville

L'immobilier sans frontière

Diversifier les investissements, et penser local.

Selon plusieurs experts, pour diversifier son portefeuille, un investisseur doit investir dans plusieurs pays et cibler ces efforts sur des villes. Avec l’avenu du commerce électronique les transactions et les informations immobilières sont plus faciles d’accès.

L’Europe, qui représente 35 % du marché mondial, devrait voir sa part de marché diminuer dans les prochaines années. En comparaison, les parts de marché de l’Amérique (40 %) et l’Asie (25 %) devraient augmenter de façon significative. L’Asie reste un investissement plus risqué que l’Amérique et, vu notre situation économique, les investisseurs sont plus froids à l’idée de prendre des risques.

En Europe, les marchés ne sont pas tous uniformes et sont, pour la plupart, concentrés dans les grandes villes comme Paris, Athènes ou Moscow. À l’heure actuelle, les gestionnaires immobiliers conseillent un portefeuille composé de 40 % d’actifs européens et mettent en valeurs les pays nordiques comme le Luxembourg et la Pologne. Ils déconseillent les pays où il y a plus d’instabilité comme le Portugal, l’Espagne, la Grèce, ou l’Irlande. Les biens immobiliers en France sont de plus en plus rares et.les français ne change pas leur schème d’investissement et cela a engendré un problème de pénurie de logements. C’est pour cette raison que les Français doivent évaluer l’opportunité d’investir dans d’autres capitales.

Pour ce faire, les critères de sélection d’actifs sont différents d’une région à l’autre. L’activité locale dépend entre autres : de la démographie, des flux migratoires, de l’environnement économique, de la disponibilité des biens immobiliers et de la structure qui gère l’urbanisme.

Les prix n’ont augmenté que de 9 % en 15 ans en Allemagne, due au taux de croisement naturel négatif de la population. À Berlin, le coût du mettre carré est de 1500 euros et la location est profitable pour un investisseur, donc les experts prévoient un rattrapage concernant l’immobilier en Allemagne.

La baisse des transactions et la pénurie de logements sont les deux éléments qui limitent la variation des prix en Grande-Bretagne. Le marché immobilier de Londres est le plus convoité par les gestionnaires d’actifs immobiliers, car c’est le marché le plus liquide et le plus transparent. Selon l’IEIF, la capitale britannique est la ville pour les investisseurs dans le logement.

Vous qu’en pensez-vous?

Source : EasyBourse Courtier en ligne C.L. 10 mai 2011

 

Catégorie : ACTUALITÉ
  • Gagner Plus a dit :

    Et dire que je ne connaissait pas votre site, vous voila bookmarker !

  • Methode Argent a dit :

    LA reference sur le sujet, personnellement, j en veux plus merci beaucoup.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*

Facebook Like Button for Dummies